Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Incroyable : Violée à 10 ans, la douloureuse histoire de Massata, la plus jeune maman au Sénégal

Posté par: Pape Fall Diop| Mercredi 05 août, 2015 19:08  | Consulté 1251 fois  |  0 Réactions  |   

Dans un dossier consacré à l’avortement au Sénégal, L’Enquête a retracé le parcours difficile de Massata, violée à l’âge de dix ans. Et devenue adulte par la force des choses. À onze ans, elle a survécu à une césarienne et a mis difficilement au monde des jumeaux alors que son bourreau, père de ses enfants, […]

À onze ans, elle a survécu à une césarienne et a mis difficilement au monde des jumeaux alors que son bourreau, père de ses enfants, court toujours dans la nature. Entre le devoir d’aller à l’école, la responsabilité d’éduquer ses enfants et la difficulté de faire face à la société qui la pointe du doigt, Massata a la vie dure. Et garde en elle les stigmates d’un viol commis en juin 2013 par le boutiquier du coin.

Habitant au quartier Kandé de Ziguinchor, elle raconte avoir subi les assauts du dénommé Diallo à deux reprises. Une mésaventure qu’elle se gardera de raconter à sa jeune maman, âgée seulement de 28 ans. C’est seulement quelques semaines plus tard, que celle-ci découvre l’agression dont a été victime son enfant. Le diagnostic du médecin révèle un viol suivi d’une grossesse.

La fille âgée de dix ans n’avait commencé à voir ses menstrues que six mois auparavant. Sa mère qui raconte les étapes douloureuses de la grossesse de sa fille, qui a failli l’emporter.

Elle explique qu’à six mois celle-ci avait le corps totalement enflé et ne pouvait plus bouger. « C’est la terre qui se dérobait sous mes pieds. Ma fille n’était âgée que de dix ans. La faire avorter a été la première chose qui m’a traversé l’esprit parce que j’étais convaincue qu’elle allait perdre la vie en gardant cette grossesse », confie-t-elle.

Suite aux absences répétées de la petite fille à l’école en raison du caractère difficile de sa grossesse, elle finit par se faire renvoyer alors qu’elle n’était qu’en CE2. Quand son père qui vit en Gambie apprend sa grossesse, il décide de se séparer de sa mère. Une véritable descente aux enfers pour les deux femmes.

Une histoire qui remet sur la table le débat sur la légalisation de l’avortement médicalisé en cas de viol et qui divise l'Assemblée nationale. Car pour certains, il reste contraire aux valeurs morales et religieuses du pays.

 L'auteur  Ousmane Mane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Ousmane Mane
Blog crée le 18/02/2015 Visité 1064206 fois 225 Articles 334 Commentaires 109 Abonnés

Posts recents
5 COMPLIMENTS QUE TOUS LES HOMMES RÊVENT D’ENTENDRE
Attentat de Nice : comment le conducteur du camion a réussi à circuler sur la promenade des Anglais ?
22 PHRASES POUR LUI FAIRE COMPRENDRE QUE C\'ÉTAIT PAS TOP AU LIT
Il la trompe, elle lui taillade la bouche et lui fait le sourire du Joker
Une femme de 90 ans violée par un résident de sa maison de retraite
Commentaires recents
Les plus populaires
Il surprend sa femme nue dans le magasin avec un homme et Il saccage tout
Pourquoi les femmes sénégalaises ne peuvent plus trouver un mari ?
Incroyable - Regardez ce quil a fait avec le sexe de sa femme pour devenir riche ...
Les vertus de la menthe
La pornographie et la délinquance juvénile gagnent du terrain au Sénégal